Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
fonsbandusiae - cours de latin

Haïku 2

8 Décembre 2011, 08:00am

Publié par Danielle Carlès

 

sub rupe

passerculi

pipilant

 

Ici en comptant les mores, d'après les règles de la scansion traditionnelle en poésie latine : une syllabe longue compte pour deux temps (ex : /sub/, /rū/, /pas/, /ser/, /lī/, le premier /pī/, /lant/), une syllabe brève (toutes les autres) pour un temps.

 

 

au pied du rocher

il y a le pépiement

des petits moineaux

 

 

Si la chose vous amuse, postez en commentaire votre propre traduction ou réécriture, dans la langue de votre choix : ne ratez pas les quatre traductions proposées en commentaire (anglais, catalan, galicien).

 

Variante sur le même thème :

 

 

in dies

passerculi

pipilant

 

 

au fil de l'année

il y a les gazouillis

des petits oiseaux

 

Commenter cet article

H_X_Lemonnier 16/04/2013 10:42


Cet haiku me paraissait assez simple à traduire, puis je me suis demandé comment peut-on évoquer les chants d'oiseaux provenant d'une position basse ? S'agit-il d'oisillons tombés du nid ayant
miraculeusement survécu ou bien de ceux qui n'ont pas encore pris leur envol (mais en général le nid est en hauteur pour cela aussi). A moins que le nid ne se retrouve au bas de ce rocher, trop
exposé aux prédateurs et que ces piaillements soient de détresse... Bref, un haiku contre-nature ? ;)

Danielle Carlès 17/04/2013 09:35



Votre interprétation est libre, d'une image si élémentaire . Votre formule de conclusion (interrogative) est
savoureuse, à propos de cet humble gazouillis.


Merci pour votre contribution.



ALiCe__M 21/02/2012 16:52


Oh ! j'adore le catalan et le galicien côte à côte ! et le latin ! proches et différents, ils se donnent la main.

Danielle Carlès 21/02/2012 18:00



Vous avez tout à fait raison, et cela donne un éclairage très intéressant sur "les langues romanes", vie et métamorphose des langues !



MªJosé 19/02/2012 21:10


O longo do ano


existen os cantos


dos paxariños

Danielle Carlès 19/02/2012 21:42



Merci à Maria pour sa traduction en galicien.



Pilar 19/02/2012 20:38


al peu del penyal


es troba el piular


dels petits pardals

Danielle Carlès 19/02/2012 20:44



Merci Pilar. Votre traduction est en catalan, n'est-ce pas ? Un régal !



ALiCe__M 12/02/2012 09:51


J'aime beaucoup le diminuendo minimaliste de Guillaume, qui exprime le contraste par la distance.


J'ai essayé de rendre ce contraste de la masse du rocher et la petitesse des moineaux, une image très forte qui me plaît beaucoup dans le haïku en français (donc en laissant un peu de côté la
distance) :


 


beneath the massive rock


lives the tweeting


of little sparrows

Danielle Carlès 12/02/2012 14:10



Je regrette que les possibilités restreintes de ce blog ne me permette pas de mieux mettre en valeur votre apport et celui de Guillaume. Je vais y réfléchir. 


Beau travail avec si peu de mots !