Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
fonsbandusiae - cours de latin

Syllabes longues et brèves

8 Décembre 2012, 15:00pm

Publié par Danielle Carlès

Voir :  Versification latine : Présentation

 

♦ Pour la versification ce n'est pas directement la quantité des voyelles qui est prise en compte, mais la durée syllabique, qui dépend partiellement de la première selon le principe suivant :

une syllabe « fermée » est toujours longue

une syllabe « ouverte » a une durée égale à celle de sa voyelle.

Disons simplement qu’une syllabe est fermée si elle comporte une consonne finale / (C)vC / et sinon ouverte / (C)v /.

♦ À noter que parmi les consonnes graphiques du latin :

- La plupart notent une seule consonne phonétique : B C D F G K L M N P R S T.

- H note une consonne « muette », il n'est qu'un pur signe graphique sans consistance phonétique et ne constitue pas une frontière syllabique.

Les digrammes PH, CH, TH, RH (essentiellement dans les mots d'emprunt grecs) notent une seule consonne.

ELEPHANTUS « éléphant » = E / LE / PHAN / TUS

- X note une consonne double [K] / [S].

EXAMEN « essaim » = EK / SA / MEN

- Z note la consonne double grecque Ζ (ζ) [D] / [Z].

GAZA « trésor royal » = GAD / ZA 

- le digramme QU note une consonne unique : [KW], de même que GU [GW] suivi de voyelle.

AQUARIUM « réservoir (d'eau) » = A / QUA / RI / UM

LINGUA « langue » = LIN / GUA

♦ Par ailleurs, les lettres I et V (minuscule i et u) notent également des voyelles et des consonnes. 

Pour simplifier la lecture du latin, Ramus introduit au XVIème s. dans l'orthographe les lettres j et v, distinguant ainsi les consonnes des voyelles i et u.

Orthographe antique : IVVENIS « jeune » = IV / VE / NIS

Orthographe ramiste : juvenis (JUVENIS) = JU / VE / NIS

C'est l'orthographe ramiste que nous utiliserons dans les exemples (comme dans la plupart des grammaires et le Gaffiot).

♦ Les suites B, G, D, P, C, T, F + R ou L sont parfois comptées pour un groupe (ex : [B] / [L]), parfois pour une seule consonne (ex : [BL]).

♦ Rappelons que la lettre Y note une voyelle (longue ou brève).

◊ Soit les mots : ANUS « vieille femme », ANUS « anneau », ANNUS « année », tous les trois composés de deux syllabes :

A / NUS pour les deux premiers (la première syllabe est ouverte) et

AN / NUS pour le dernier (la première syllabe est fermée).

Le A de ANUS « anneau » est long (voir le Gaffiot) : ĀNUS, la première syllabe est ouverte, donc de même durée que la voyelle, donc longue.

La quantité de la voyelle initiale de AN / NUS importe peu, puisque la première syllabe est fermée, donc longue.

En revanche pour ANUS « vieille femme », la syllabe est ouverte, mais la voyelle est brève : Ă / NUS, la première syllabe est donc brève.

♦ Le décompte des syllabes ne s’opère pas mot par mot, mais sur la totalité enchaînée d'un vers, en tenant compte des élisions issues de la langue parlée :

élision d'une voyelle finale devant une voyelle initiale,

élision de voyelle suivie de m final devant une voyelle initiale

(incluant, dans les deux cas, une diphtongue ou h suivi de voyelle).

 litora, multum ille et terris jactatus et alto (Virgile, Énéide I v.3)

Le découpage syllabique de la chaîne ne se confond pas avec la somme des syllabes de chaque mot pris séparément (qui représente 16 syllabes) : 

LI / TO / RA / MUL / T(um)IL / L(e)ET / TER / RIS / JAC / TA / TU / SE / TAL / TO

Sur les 14 syllabes, 7 sont fermées, donc longues (soulignées) :

LI / TO / RA / MUL / T(um)IL / L(e)ET / TER / RIS / JAC / TA / TU / SE /  TAL / TO

Pour les syllabes ouvertes, le dictionnaire fournit les quantités des voyelles radicales :

 /  / RA / MUL / T(um)IL / L(e)ET / TER / RIS / JAC /  / TU /  / TAL / TO

et l'on complète avec les syllabes portant les marques de désinences, dont les quantités sont indiquées dans les grammaires :

LI / TŎ /  / MUL / T(um)IL / L(e)ET / TER / RIS / JAC /  /  /  / TAL / 

Commenter cet article

Gérard kabongo kalonji 14/02/2017 06:52

Moi je fais les lettres,mais la versification latine me complique énormément